Vous connecter ?
*champs obligatoires
25.01.21
BTP : un redémarrage progressif
Le secteur de la construction : entre mutations et plan de relance
Avec de nouvelles mesures issues du plan de relance et le soutien des bailleurs institutionnels, le secteur de la construction reprend des couleurs. Pour répondre à la demande, toujours plus importante en immobilier neuf, le BTP doit s’adapter à la crise sanitaire et accélérer sa mutation.

Marché du BTP : un marché impacté par le confinement 

Les chiffres du marché immobilier neuf en France transmis par la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) font état d’un ralentissement du secteur depuis la crise sanitaire. Après la paralysie du confinement et le gel des délivrances de permis de construire durant les élections municipales de mars à juin 2020, les constructeurs de logements neufs risquent de livrer avec 3 à 4 mois de retard, mais presque aucun programme ne sera annulé. Si les mises en vente reculent de 45,5% sur le deuxième trimestre 2020, la tendance semble s’inverser. Ainsi, entre les mois de mai et de juillet 2020 le nombre de logements commencés progresse de 25,2% selon les données et études statistiques du ministère de la Transition Ecologique. Les clients peuvent toutefois, malgré le reconfinement, continuer de réserver des biens en ligne. La totalité du parcours client dans l’immobilier neuf est désormais digitalisée.


Plusieurs aides ont été mises en place pour le secteur 

Le monde du BTP est toutefois loin d’être condamné. Il profite du soutien des investisseurs institutionnels. En effet, les achats en bloc opérés par ces derniers progressent sur le 2ème trimestre 2020 de plus de 39%. Il y a de quoi assurer la livraison de bon nombre de programmes immobiliers partout en France.


Ce secteur bénéficie également du soutien de l’Etat. En effet dans son plan de relance, près de 7,5 milliards d’euros sont destinés au secteur du bâtiment. 10% de cette enveloppe est destiné à la construction neuve, avec l’arrivée de deux nouveaux dispositifs. 


Le premier dispositif se présente sous la forme d’une aide de 350 millions aux villes privilégiant les constructions denses. Le second est une enveloppe de 300 millions pour dépolluer des friches industrielles à des fins de construction. Ces mesures ont pour objectif de favoriser l’émergence de nouvelles méthodes de construction plus soucieuses de leur empreinte carbone.


Le reste des sommes allouées par l’Etat prend la forme de subventions permettant d’accélérer la rénovation énergétique des bâtiments. Le dispositif MaPrimeRenov par exemple, bénéficie ainsi de 2 milliards d’euros supplémentaires et s’ouvre à l’ensemble des Français, sans conditions de revenus. 


Le secteur du BTP a besoin de l’aide de l’Etat

Pour permettre au BTP de retrouver sa forme d’antan, l’Etat vient d’assurer la prolongation du prêt à taux zéro et du Dispositif Pinel au-delà du 31 décembre 2021. Deux aides qui devraient être améliorées par les parlementaires dans le cadre du vote de la loi de finances de 2021.

Une marque Altarea